En couple avec un japonais, l’inavouable

Une femme qui bricole, qui se gare en créneau au milimètre près, qui répare la tondeuse en panne, c’est cool. Pour peu qu’elle enchaîne les shots sans sourciller, elle est gratifiée d’une ovation par ses camarades masculins. Mais que se passe-t’il quand un homme s’aventure sur nos plates bandes? Ça pique l’ego… un peu… beaucoup!

Un homme bien élevé, en toute circonstance vs la folle furieuse

line, couple-franco-japonaisToujours calme, mesuré et respectueux, Tomoki est le champion des bonnes manières. Jamais un mot plus haut que l’autre (bien qu’il maîtrise l’art de la bouderie), il reste de marbre quand moi je crie à l’injustice. Il philosophe toujours, voyant le bon côté des choses. De mon côté, je rumine furieusement quand une broutille me contrarie. Il emploie toujours un langage courtois alors que j’enchaîne les jurons en français. En France, on me disait tempérée quoique sèche parfois dans mes propos. Pour mon petit ami, je suis ingérable et turbulente!

L’éphèbe vs King Kong

Le torse glabre, la peau douce, le sourire ultra bright et le cheveu impeccablement dompté, voilà le portrait de l’homme auquel j’appartiens. Avec Tomoki, je sens la vie en rose (c’est d’ailleurs la fragrance qu’il porte). Il ne fait jamais l’impasse sur la brosse à dents ou sur la douche. Après chaque cigarette, il avale une pastille de menthe (soupir d’auto satisfaction en me rappelant mes expériences françaises: odeurs de transpiration, cheveux gras, haleine chargée…).

blog-japonCher compatriote, ne hurle pas devant ton écran, je suis logée à la même enseigne. L’été, la chaleur est étouffante au Japon. Trempée comme une serpillière, je regarde médusée Tomoki qui ne perle même pas la moindre goutte de sueur. Pire, il exhibe sans vergogne ses bras sans poil et je me mets alors à maudire mon duvet blond! Jamais un rot, aucun fumet suspect, toujours bien habillé, Tomoki me défit sur le podium du rafinement qui , en tant que femme, me semblait naturellement acquis.

Des doigts de fée vs pattes de poulet

france-japonEmballer, préparer avec minutie, être soigneux… autant de qualités que l’on prête communément à la gente féminine. Enfin c’est ce que je me plaisais à croire… Jusqu’à ce mois de décembre 2015. J’étais assise devant tous ces cadeaux, ciseaux dans une main, Scotch dans l’autre. Vu le nombre, Tomoki se propose de m’aider. Avec du simple papier journal, il a créé de véritables oeuvres d’art. Facile à reconnaître mes emballages: mes cadeaux étaient informes comme des pommes de terre vendues en vrac… Idem pour les courriers, les colis, les valises… Avec Tomoki, tu es toujours impeccablement plié, protégé, empaqueté…

Loin de me laisser submerger par ces nouveaux complexes, je redouble d’efforts pour garder ma superbe: maquillage, coiffure, art nail, patisserie, ménage. Autant de domaines où je suis SURE de garder l’avantage!

Mon homme assure plus que moi… et ça m’épate!

Laisser un commentaire