Au japon, une autre façon de bloguer

Un blog, un réseau social, c’est un peu comme regarder par le trou de la serrure: c’est un œil indiscret sur notre vie privée. 

Pourquoi bloguer?

Pour ma part et comme pour beaucoup d’expatriés, je me suis mise à bloguer pour mes proches. La magie d’internet c’est de réduire les distances. Un petit post et hop! Je raconte à mes amis et à ma famille des choses de tous les jours. On ne perd pas le lien, on se sent proche.

Au Japon au fur et à mesure de mes rencontres, les mêmes questions revenaient tout le temps. Une européenne avec un japonais? Les femmes marquent souvent un temps d’arrêt avant de me demander ce qui cloche entre moi et les français. Les jeunes me disent que les européens sont plus romantiques et plus « cool ». Les dames me scandent de prendre mes jambes à mon coup sous peine de finir sous le joug du mâle japonais. Bref, le retour que l’on me fait du petit ami japonais n’est jamais très reluisante de la part de leurs compatriotes féminines.  Quant à ces messieurs, ils bredouillent le sourire jusqu’aux oreilles: « alors les européennes aiment les japonais? ». Si les couples mixtes homme d’origine étrangère et femme japonaise sont rentrés dans les mœurs et font même l’objet d’émissions télé, à l’inverse les couples femme d’origine étrangère et homme japonais sont plus rares. Alors si on parle d’une femme occidentale et d’un japonais, on appartient à la catégorie des pokemon légendaires tellement nous sommes peu nombreuses! Pour autant, je me refuse à penser que nous sommes des curiosités ou des exceptions. C’est la raison d’être de my Tokyojin. A travers mes photos, mon quotidien, je parle de mon histoire, celle d’un couple comme les autres, avec ses hauts et ses bas, ses différences et son alchimie. 

amwf-amour-

La discrétion à la japonaise

Me voilà ongles affûtés, prête à en découdre avec le clavier. Mon cher et tendre pose sa tête au dessus de mon épaule. « Pas d’articles à l’eau de rose? Ok! Pas de photo??? Ok… Quoi, pas ton prénom??? Parce que tu crois qu’une armée de fans français va débarquer devant ta porte? Et puis des Tomoki, y’en a des centaines au Japon!!! »

Ici, « vie privée » prend littéralement tout son sens. On ne s’expose pas, on ne diffuse pas à tout va. Sur les réseaux sociaux, les japonais utilisent volontiers des avatars, floutent les photos. Internet n’est pas le sel concerné. Chez soi, on se cache de la vue des autres derrière des rideaux, on ne profite pas de son jardin, balcon ou autre terrasse pour ne pas être vu de l’extérieur. Les japonais sont pudiques et apprécient la discrétion. couple-france-japon-

Dilemme pour moi, habituée à poster en live des photos de mes grimaces… Comment bloguer sur mon couple, sans trop en parler, sans rien montrer et sans passer pour la petite amie de l’homme invisible?

D’accord, des fois je triche et je glisse une photounette ou deux par-ci par-là. J’utilise aussi beaucoup les dessins que Tomoki et moi dessinions l’un pour l’autre quand j’étais encore en France.

Un grand merci

Je profite de ce post pour remercier tous ceux qui suivent les péripéties de my Tokyojin. Vous êtes toujours plus nombreux à lire et commenter aussi bien sur le blog, que sur Twitter ou Facebook.

Un grand merci à tous! A bientôt pour de nouveaux partages!

Laisser un commentaire